L’apprentissage de la lecture

L’apprentissage de la lecture

Pendant ces semaines de confinement, je me suis beaucoup questionnée sur ce que je pouvais proposer à mon P’tit Loup de 3 ans pour l’occuper. Bien sûr, il y a les jeux, les activités manuelles, la lecture et j’en passe (et on s’est gorgé de ces activités!) mais rien sur ce que j’appellerais la base des enseignements : les math et le français…Je n’avais absolument aucune idée de ce qu’ils apprenaient dans ces domaines en première année de maternelle. La maîtresse était aux abonnés absents, je me suis donc tournée vers internet. Et j’y ai découvert des articles très intéressants, principalement au sujet de la lecture!

A quel âge apprend-on à lire ?

Je ne suis pas pour telle ou telle pédagogie, je m’intéresse à toutes et j’y pioche ce qui me semble pertinent, intéressant, adapté à P’tit Loup. Je teste et si ça ne convient pas, je tente autre chose. Il y a néanmoins une pédagogie qui m’a interpellée dans le domaine de la lecture, c’est celle de Maria Montessori. Maria Montessori est une pédagogue italienne née au XIXième siècle et qui a révolutionné l’instruction des enfants. De nombreuses écoles Montessori ont vu le jour et l’engouement est toujours présent.

Selon Maria Montessori, il est tout a fait possible d’apprendre à lire avant 6 ans. D’après elle, chaque enfant présenterait une période sensible qui correspond à une facilité d’apprentissage, une attirance, pour telle ou telle chose. La période sensible de la lecture pourrait, selon les enfants, commencer dès 3-4 ans. Tout les apprentissages fait durant cette période sont fait avec envie, entrain, les enfants sont acteurs de leur découverte et ancrent bien plus facilement de nouvelles connaissances dans le domaine étudié. Et pourtant, il faut attendre l’âge de 6-7 ans pour apprendre dans les écoles classiques françaises.

A l’inverse, d’autres enfants ne seront attirés vers la lecture qu’un peu plus tard et auront cette fameuse période sensible vers 7-8 ans soit parce qu’ils ne sont pas prêts, soit parce qu’ils se sont concentrés sur d’autres apprentissages avant cela ou pour tout autre raison. Cependant, on les forcera à apprendre à lire en CP sous peine d’être catalogué « cancre ».

La lecture est essentiel à la réussite scolaire et non scolaire. Comment un enfant qui ne comprend pas ce qu’il lit peut réussir un exercice? Comment peut-il prendre plaisir à aller chercher des informations, des renseignements, si la lecture est un vrai défi pour lui. Je crois qu’il est primordial que la découverte de la lecture soit une réussite pour que l’enfant continue sur la voie de l’apprentissage.

Les étapes de l’apprentissage de la lecture

Je ne savais pas exactement où en était P’tit Loup par rapport à cette fameuse « période sensible » de la lecture. J’ai donc à nouveau cherché des informations pour découvrir que ce moment se traduit par différents comportement : il demande ce qui est écrit quand il voit quelque chose, il fait semblant de lire, il reconnait les lettres de son prénom, il déchiffre des mots (même s’il invente complètement)…et bien je crois qu’on est pas mal! P’tit Loup répond à tous ces critères, il serait donc intéressant de se pencher sur la question de la lecture. Mais surtout ne pas lui poser la question : « tu voudrais apprendre à lire? » La réponse est invariablement la même : non!

Toujours selon la pédagogie Montessori, il y a 5 étape pour apprendre à lire :

– Développer leur capacité d’écoute : dès le plus jeune âge, leur lire un grand nombre de livres leur permet d’avoir un premier contact très bénéfique avec le monde de la lecture. J’ai envie de dire que c’est l’étape la plus simple. Nous lisons très souvent des histoires (au moins une fois par jour au moment du coucher) à nos deux garçons.

– Développer la conscience phonologique : il va apprendre à reconnaître et différencier les sons. Naïvement, je pensais qu’il s’agissait là d’une étape mineure. Je me disais qu’il était évident que P’tit Loup savait différencier les sons puisqu’il comprenait très bien ce qu’on lui disait. Erreur! J’ai compris que ce n’est pas aussi simple que ça lorsqu’il m’a affirmé le plus sérieusement possible qu’il entendait le son aaaaaa dans le mot poubelle! C’est donc sur cette étape que nous allons progresser dans les prochaines semaines avec P’tit Loup.

– Arriver à associer une lettre à un son : reconnaître la lettre A qui fait aaaaaaa.

– Ecrire en phonétique avec les dictées muettes.

– Lire ses premières histoires tout seul.

Je suis à la deuxième étape avec P’tit Loup, je ne vous parlerai donc pas des trois étapes qui suivent pour l’instant mais simplement de ma manière de développer petit à petit la conscience phonologique de P’tit Loup

La conscience phonologique

Il y a un jeu bien connu dans la pédagogie Montessori pour développer la conscience phonologique, c’est celui du « je devine » : on met quelques objets devant l’enfant (on commence avec 2 objets et on augmente petit à petit le nombre) et on demande à l’enfant quel objet commence par tel ou tel son. Une fois que c’est acquit, qu’on a pu jouer avec un nombre plus élevé d’objet, on passe au son qui termine le nom de l’objet et enfin avec le son qui est contenu dans le nom.

Ce jeu est intéressant…mais encore trop formel pour mon P’tit Loup qui ne jure que pas le jeu. Alors j’ai tenté autre chose : j’ai rassemblé ses différentes figurines d’animaux, nous avons vérifié ensemble qu’il connaissait bien le nom de chaque animal, puis je me suis emparée de la figurine du lion. J’ai alors annoncé « le lion va manger un animal dont le nom commence par… » et P’tit Loup devait prendre l’animal en question et courir très vite jusqu’à un refuge pour le mettre en lieu sûr avant qu’il ne se fasse manger par le lion. Dans ces conditions, le jeu était suffisamment ludique, l’activité physique présente et P’tit Loup a bien accroché! Il m’a demandé ce jeu plusieurs fois par jour pendant quelques semaines. Il s’est un peu lassé par la suite, il avait du mal à comprendre pourquoi l’animal dont le nom commence par llllll ne pouvait pas être l’ours. Et il avait toujours du mal à reconnaître les sons.

Mais peu importe! Je reviendrai là-dessus un peu plus tard, peut-être qu’il n’est pas tout à fait prêt et que c’est encore un peu compliqué pour lui, peut-être qu’il faudra que je fasse plus attention aux animaux mis en jeu pour diminuer la difficulté. En attendant, je lui fais remarquer que pompier, papa, ou prout commence par le même son, tout comme tracteur et tractopelle…ses centres d’intérêt du moment!

Cet article a 1 commentaire

  1. Curtis Dellen

    I’ve been browsing online more than three hours today, yet I never found any interesting article like yours. It is pretty worth enough for me. Personally, if all site owners and bloggers made good content as you did, the internet will be much more useful than ever before.

Laisser un commentaire