Une expérience simple et amusante sur la force de l’eau

Une expérience simple et amusante sur la force de l’eau

Quel enfant n’a pas la banane au visage en voyant une belle flaque d’eau devant ses yeux? Qui n’a jamais senti la colère monter quand son bambin saute à pieds joints dans la dite flaque, nous éclaboussant ainsi jusqu’au visage (ok, j’exagère peut-être un peu quant à leur pouvoir d’éclaboussure…quoi que!) Dis-moi que je ne suis pas la seule à avoir des loulous qui ont été poisson ou sirène dans une vie antérieure! Et du coup, on fait quoi avec la passion aquatique?

L’eau sous toutes ses formes

P’tit Loup est très intéressé par l’eau! Il faut dire, que c’est rigolo de pouvoir patauger, éclabousser, transvaser, etc.! Je croyais que nous avions fait le tour des questions sur l’eau en abordant l’eau dans son aspect météorologique (avec l’étude du cycle de l’eau), l’eau dans son aspect « chimique » (avec la création de boule de glace, qu’on laisse fondre et la vapeur d’eau qui peut former les nuages) ou encore dans son aspect « outil de travail » avec la fabrication d’un mini-barrage, ou encore d’un moulin à eau. Mais malgré ces différentes approches, P’tit Loup se pose encore et toujours des questions sur cet élément si étrange. Et ce matin il m’a posé une colle : « maman, pourquoi l’eau est forte? »

J’avais envie de lui répondre : « parce qu’elle a mangé beaucoup d’épinards »…mais je me suis dit que je ne serais pas tout à fait crédible! Alors je lui ai dit que je ne savais pas trop quoi lui répondre et que j’allais chercher une réponse à sa question. J’ai donc mené mon enquête et j’ai réalisé que ce n’est pas l’eau en elle-même qui est forte, mais l’eau en mouvement. Je précise que P’tit Loup ne pensait pas à la poussée d’Archimède en me posant cette question (ce sera pour une prochaine étape je suppose!) mais bien à l’eau destructrice qui est coupable de gros dégâts lors de pluies importantes. Il faut savoir que par chez nous, un magnifique petit chemin a été fait par la commune l’été dernier et que, durant l’hiver, le ruisseau qui longe ce chemin a débordé, emmenant avec lui une partie du chemin tout neuf. Et c’est bien en passant sur ce chemin (refait à neuf) que P’tit Loup s’est interrogé sur la force de l’eau.

J’ai donc concocté une petit expérience pour que P’tit Loup comprenne cette subtilité : la force de l’eau vient de son mouvement!

La force de l’eau en mouvement

Pour observer la force de l’eau en mouvement, il nous a fallu une bassine (ou tout autre récipient pouvant contenir de l’eau), un pot à eau (ou de quoi faire une jolie cascade d’eau), un cobaye qui allait se faire mouiller (j’ai nommé le bonhomme Playmobil) et bien sûr, de l’eau!

Nous avons rempli le pot à eau et nous avons versé l’eau dans la bassine. Nous y avons installé notre petit bonhomme en plastique qui s’est tenu bien droit dans son bain. Tout allait bien. L’eau n’avait pas la force de faire tomber notre cobaye volontaire.

Dans un deuxième temps nous avons remis l’eau dans le pot à eau, le bonhomme était debout dans la bassine vide et nous avons versé l’eau sur le bonhomme…qui n’a pas résisté et s’est retrouvé les quatre fers en l’air. Il y avait bien la même quantité d’eau à chaque fois, mais dans le premier cas, l’eau ne bougeait pas, dans le deuxième, elle arrivait vite. L’eau avait suffisamment de force pour faire tomber le bonhomme uniquement quand elle était en mouvement. CQFD! Nous avons extrapolé cette expérience à une période pluvieuse, la rivière qui gonfle, le débit qui augmente et l’eau qui emporte avec elle le chemin tout neuf! Je ne suis pas allée jusqu’à lui parler des raz-de-marée. Il a déjà peur qu’on subisse un tremblement de terre (je me suis même fendue d’un petit cours de tectonique des plaques pour lui démontrer que les risques étaient faibles chez nous…une pensée pour mes profs de SVT qui me faisaient tant suer avec leur cours inintéressant!) je ne voulais pas rajouter par dessus la peur du tsunami!

En tout cas, P’tit Loup semblait ravi de cette expérience. Il l’a recommencée je ne sais combien de fois! Il trouvait très intéressant de noyer son bonhomme, de faire chuter son bonhomme, de transvaser l’eau de la bassine au pot à eau en utilisant un entonnoir, de faire tomber l’eau si fort que ça l’éclaboussait…mais je crois que parmi toutes ces activités, il a bien laissé une place pour retenir que la force de l’eau vient de son mouvement (et si ce n’est pas le cas, on s’en fiche! On s’est bien amusé!) Et je parie que l’expérience du bonhomme noyé dans la bassine d’eau sera plus mémorable que n’importe quel cours de physique-chimie sur l’écoulement des fluides!

Et toi? Tes enfants aiment l’eau aussi? Ils aiment barbot ou ils préfèrent rester au sec? Dis-le moi en commentaire!

Cet article a 2 commentaires

  1. Emilie

    Super idée d’expérience, je me la garde sous le coude 😊

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.