Pièces de théâtre

Pièces de théâtre

Un article qui n’est pas dans la lignée de ceux que je fais habituellement mais j’avais envie de rebondir sur la chronique que j’ai écrite la semaine dernière concernant une pièce de théâtre (ici).
J’ai découvert cette comédie grâce à Dominique Lhotte,  attachée de presse de la maison d’édition les Cygnes et qui a eu l’extrême gentillesse de m’envoyer également les vidéos de deux autres pièces. Quitte à être dans le thème du théâtre, autant y être pleinement et j’ai donc voulu vous partager ces découvertes. Baissez les lumières,  installez vous confortablement au fond de votre fauteuil, le rideau s’ouvre!

Accusé·e

Cette pièce est écrite par la même auteure que Fallacia (pièce que j’ai adorée), à savoir Clémence Baron. C’est donc sans aucune crainte que je me suis à nouveau plongée dans son univers. Quelle ne fut pas ma stupeur de me trouver dans un monde complément différent : noir, inquiétant et…faisant l’apologie du viol? Comment peut-on ne serait ce qu’émettre l’idée qu’une femme qui va chez un homme ne doit pas s’étonner de se faire violer? « Toute action a une répercussion » affirme sans honte le personnage sur scène. Et puis on se laisse porter par la sincérité des acteurs, on entre nous-même sur scène pour se retrouver au milieu d’un procès pour viol et on comprend que cette phrase lâchée en début sert tout simplement à nous réveiller, à éveiller en nous cette colère sourde qui gronde. Grâce au jeu des acteurs et actrices, accusé de viol, accusée de mensonges, des questions essentielles sont posées. Est-il nécessaire de dire NON pour exprimer un désaccord ? Flirter avec quelqu’un équivaut-il a un consentement? Le temps extrêmement long de la mise en route du système judiciaire. La réparation des conséquences psychologiques du viol.
Cette pièce est bien loin de ce que j’ai l’habitude de voir, mais j’ai aimé le fait qu’elle dérange, qu’elle questionne et nous pousse dans nos retranchements!  Clémence Baron a tout d’une grande auteure. Un grand bravo!

Meilleurs vœux, ou presque…

Dominique Lhotte m’a également propose de découvrir une autre pièce de théâtre. Celle ci est écrite par Carole Greep.
L’ambiance est lourde, le rideau s’ouvre sur Antoine,  seul dans son appartement le soir du réveillon…Antoine nous affirme rapidement qu’il compte se suicider. Sandrine vole à son secours, presque malgré son elle! Et voilà comment deux personnes que tout semble opposer, se retrouvent ensemble pour fêter la nouvelle année. De surprises en découvertes, on navigue gaiement dans leur univers. On sourit joyeusement en voyant ces deux êtres si seuls se détester/s’aimer éperdument.  L’alcool coule à flot pour notre plus grand bonheur. Derrière ces joyeuses tirades qui s’envolent de la scène, on devine la souffrance que peuvent connaître certaines personnes, particulièrement lors de festivités telles que le réveillon.
A voir lors d’une soirée cocooning. ..seul…ou à plusieurs!

Vous connaissiez une de ces pièces? Une autre pièce à me conseiller? N’hésitez pas à me laisser un commentaire!

Cet article a 6 commentaires

  1. Emilie

    Merci pour ces découvertes. Tu sais si on peut les regarder en ligne ?

    1. Miss Obou

      Ravie que ça te plaise! Je n’ai pas trouvé le lien en ligne!

  2. Je vais très rarement au théâtre, je ne suis pas une spécialiste pour te conseiller, mais merci pour cet article qui donne des idées 😉 Belle journée

  3. Cicitrouille

    Accusé.e a l’air d’être une pièce de théâtre vraiment intéressante !

    Il y a une pièce de théâtre que j’adooore : Incendie de Wajdi Mouawad, je pense que c’est ma pièce de théâtre préférée !

    1. Miss Obou

      Je ne connais pas! Tu éveilles ma curiosité, il va falloir que j’aille voir ça!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.