Challenge écriture

Challenge écriture

Voici un article un peu particulier aujourd’hui puisque pour la première fois, j’ai envie de relever le défi de Marie avec son challenge écriture que vous pouvez retrouver ici. Autant, la semaine précédente, je n’étais pas inspirée, autant cette semaine, je le suis! Elle voudrait rire (« la plus perdue des journées est celle où on ne rit pas » disait quelqu’un d’une grande sagesse!)…c’est un sacré défi parce que je ne connais pas Marie depuis longtemps et je suis bien incapable de parier sur un sujet qui la ferait rire! Alors je me suis souvenue d’une anecdote qui m’avait fait rire…et je vous la partage!

La couche…

C’était du temps où nous étions jeunes parents. Notre aîné avait 3 mois et nous rentrions tranquillement d’un weekend en famille.

Notre P’tit Loup dormait paisiblement dans son cosy…mais ça faisait plus de 4h qu’il n’avait pas mangé! Autrement dit, il pouvait se réveiller d’une minute à l’autre et alors là, on aurait eu droit aux cris désespérés d’un P’tit Loup qui n’a pas mangé depuis plus de 4h (l’équivalent d’un adulte qui n’a pas mangé depuis 4 semaines!). Sachant que nous n’aurions pas forcément un endroit où s’arrêter pour nourrir le fauve facilement en s’engageant sur l’autoroute (ça ne se fait pas de s’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence pour nourrir un P’tit Loup et les aires d’autoroutes ne sont pas légion dans le coin), on s’est arrêté dès qu’on a pu. On a ouvert la portière qui donne sur P’tit Loup et, aussitôt, P’tit Loup a eu les yeux grands ouverts et a réclamé à manger à corps et à cris! Vu sa rapidité d’éveil et comme il s’est jeté sur moi (enfin, sur mes seins!) comme la misère sur le pauvre peuple, nous avons bien fait de nous arrêter avant de nous engager sur l’autoroute!

P’tit Loup était sur moi, je le soutenais comme à mon habitude, une main sous ses fesses et l’autre qui se balade : un petit guilli par-ci, un autre par-là, une caresse sur le bout du nez…Et c’est là que tout a basculé!

Nous avons entendu distinctement un bruit suspect, accompagné d’une odeur caractéristique et d’un tremblement tout aussi caractéristique ressenti par ma main qui le soutenait…

Il nous restait 2h de route…Et comme on est sympas, (et qu’on a peur d’un débordement intempestif) on a pris la décision (complètement irréfléchie) de le changer, là, maintenant, tout de suite…dans la voiture!

Oui, parce qu’il n’y avait aucune table, aucun bâtiment, aucun banc qui pouvait recevoir un P’tit Loup pour être changé dans les environs!

Ok, ok, ok…On va gérer! Aucun problème!

Petite précision, il faisait un vent à décorner les boeufs et les cocus dehors! Un P’tit Loup se serait envolé si on ne l’avait pas tenu fermement!

Bon, le coffre est plein, les sièges arrières sont pleins aussi…il ne reste que le siège passager pour accueillir un P’tit Loup à changer.

Me voilà donc dehors, les reins aux quatre vents, P’tit Loup sur le siège (qui n’est pas tout à fait horizontal…P’tit Loup avait donc tendance à rouler du côté du dossier du siège!) et moi, à me demander comment je vais m’en sortir de cette histoire!

Je commence ma petite affaire, j’enlève les chaussons, le pantalon, je dégrafe le body et j’ouvre la couche…

Et là…c’est le drame!

Un caca atomique comme rarement il nous en fait (mais ça faisait le 3ème depuis le début du weekend! Il avait envie de nous tester!) Je prépare mes lingettes et je commence à nettoyer les dégâts en priant Dieu le Père et tous ses Saints que P’tit Loup n’ai pas l’envie soudaine de finir sa petite affaire avec un pissou qui aurait immanquablement arrosé le siège passager (siège sur lequel j’allais passer les deux prochaines heures de voyage, je vous le rappelle!)

Je maudis ce vent qui fait rentrer du froid dans la voiture, j’ai peur que mon P’tit Loup attrape froid alors que je suis entrain de le nettoyer! Mais lui, ça le fait marrer!

Parfaitement! Il se bidonne! Il gesticule dans tous les sens (histoire de me faciliter la tâche), apprécie ce petit air frais qui vient lui chatouiller les miches et a la grosse banane en voyant sa mère s’affairer pour essayer de tout remballer sans en mettre de partout!

Moi, de mon côté, j’essaie de garder mes mains en sécurité loin de la menace couchesque (si, si, ce mot existe), j’essaie de nettoyer P’tit Loup que je remet d’ailleurs régulièrement en place puisqu’il roule contre le dossier du siège!

Et comme ce n’était pas assez acrobatique, je découvre avec stupeur, que la couche n’a pas été assez efficace pour arrêter la catastrophe! Le body est à changer! Le Tee-shirt est à changer!

Sauf que moi, dans mon sac à langer…et bien je n’avais plus de body de rechange (puisque môssieu P’tit Loup s’est amusé à nous faire ce coup-là plusieurs fois dans le weekend, j’avais oublié de recharger les munitions dans mon sac!) Il ne me restait qu’un pyjama!

Et bien tant pis pour lui, je vais lui mettre un pyjama même si on est au milieu de la journée (il ne comptait pas aller draguer à ce que je sache!) J’aurais pu envisager d’aller ouvrir le coffre pour lui trouver un body et un tee-shirt de rechange dans la valise qui était surement au fin fond du dit coffre, derrière une poussette, un landau, un lit parapluie, un vanity, etc…Mais j’ai renoncé!

L’étape suivante consiste donc à enlever le gilet, le tee-shirt et le body que j’avais simplement relevés pour faire un échange de couche!

Et tout ça…sans en mettre de partout! Ni sur P’tit Loup (qui en avait déjà plein, on est d’accord! Mais ça ne remontait quand même pas dans les cheveux alors fallait faire attention en enlevant le tee-shirt!), ni sur le siège auto! Bon, c’est la serviette qui était sous P’tit Loup qui a tout pris, mais ça, on s’en fout!

Je suis donc face à un P’tit Loup encore plus à poils qu’avant! Simplement couvert de sa couche (propre, cette fois-ci!) et toujours balayé par ce fichu vent (et non, je ne pouvais pas fermer la porte, j’ai un trop gros popotin pour pouvoir être à côté du siège passager, tout en changeant P’tit Loup sur ce même siège passager!)

Je suis en équilibre sur le rebord de la voiture pour pouvoir quand même fermer la porte de la voiture au maximum et limiter le vents violents sur P’tit Loup! Et c’est à ce moment-là qu’une rafale plus forte que les précédentes souffle…ouvre la porte de la voiture en grand…et moi qui était en appui instable sur cette même porte…je me retrouve aspirée à l’extérieur de la voiture! J’ai été à deux doigts de me casser la bobinette et me retrouver les quatre fers en l’air! Et le vent s’engouffre dans la voiture, souffle sur mon P’tit Loup à poils…qui continue à se bidonner!

Tant bien que mal, je me remet au travail. P’tit Loup est (à peu) près propre. Je lui dégaine son pyjama de réserve et lui enfile son gilet (qui a survécu au carnage!) pour qu’il n’ai pas trop froid puisqu’il n’a pas de body.

C’est le moment de le remettre dans son siège auto. Pour cela, je le sors de la voiture, bien calé contre moi et hop hop hop, rapidement, je le met à sa place, sur le siège arrière. Le trajet dehors n’aura duré que quelques secondes, mais là, P’tit Loup s’est rendu compte que le vent soufflait vraiment, et pas simplement un petit chatouilli sur le popotin! Il s’est demandé ce qui lui arrivait! Mais une fois remis en place, il a recommencé à babiller avant de sombrer dans les bras de Morphée!

Changement de couche dans la voiture par grand vent…ça s’est fait! 

Quel sera la prochaine mission périlleuse qu’on me proposera dans mon rôle de jeune maman?

Pour finir

Je relis mon texte et je me dis : « quelle prétention d’essayer de faire rire quelqu’un avec une histoire de couche! » Mais ce n’est pas grave, je me suis bien amusée à écrire ça et je te remercie, Marie, de nous avoir lancé ce défi!

Cet article a 5 commentaires

  1. Josée

    Défi relevé! Celui de la couche et celui de Marie! Bravo! 😉

    1. Miss Obou

      Merci! et bienvenue dans mon petit univers!

  2. Mébul

    Bien sympathique, j’imaginais l’acrobatie !

  3. Latmospherique

    Je trouve ça génial car on a tous / toutes une anecdote dans le genre dans notre album souvenirs de jeunes parents!
    Et si sur le moment on prie tous les Saints pour je ne sais quel miracle, avec le recul on se marre bien.
    Merci pour ta participation, elle me fait plaisir.

    1. Miss Obou

      Merci pour tes challenge! 😉
      Contente que ça te plaise!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.