Mes 10 actions zéro-déchet

Mes 10 actions zéro-déchet

Même si Namoureux a plutôt tendance à être climato-sceptique qu’engagé dans une quelconque démarche écologique j’essaye d’orienter ma vie vers plus de naturel et moins de pollution. Le zéro-déchet ayant une belle place dans mes réflexions quotidiennes, je voulais vous partager mes 10 actions qui vont dans ce sens et que je pratique en toute simplicité à la maison. ça ne va pas changer la face du monde, mais je suis en paix avec moi-même.

Qu’est-ce que le zéro-déchet?

C’est un mouvement mondial dont la figure de prou est Bea Johnson. Il faut savoir qu’en France chaque habitant produit chaque année 13,8 tonnes de déchets*. Oui, je suis d’accord, c’est juste énorme! Ce chiffre prend en compte les déchets professionnels (tels que les déchets des BTP, des soins médicaux, l’agriculture ou encore l’industrie) et les déchets municipaux. Il faut bien reconnaître, qu’à mon petit niveau, je n’ai que peu d’impact sur ces déchets. Mais il reste tout de même 354 kg de déchets, par an, dans ma poubelle. Et que deviennent ces déchets? Pour 66% d’entre eux, ils deviennent une source de pollution (30% incinération et 36% décharge, quand on ne les retrouve pas à la dérive sur la mer). La tendance zéro-déchet consiste à diminuer au maximum cette quantité de déchet que nous générons tous quotidiennement. Sans prétendre faire concurrence à Bea Johnson qui a une poubelle annuelle qui tient dans un bocal d’un quart de litre pour 4 personnes (mais ses enfants n’ont plus l’âge des couches…j’en parlais justement ici), j’essaye de faire un petit geste pour diminuer la taille de ma poubelle.

1- Je passe au solide

Ça fait un moment que j’utilise du savon solide, je n’utilise maintenant plus que ça! On en trouve de partout (je choisi de préférence celui qui n’est pas emballé dans du plastique), pour toutes les peaux, avec des senteurs très différentes. Bref il y en a pour tous les goûts! Pour le shampoing, mon premier achat n’était pas satisfaisant (l’odeur ne me plaisait pas et mes cheveux n’étaient pas tout doux après un lavage) mais j’ai maintenant trouvé mon bonheur dans une petite boutique qui vend du vrac à côté de chez moi. Reste le dentifrice, là aussi, j’ai un peu tâtonné, mais je crois que j’ai fini par trouver ce qui me convient dans cette boutique. Bien sûr, comme il n’y a ni flacon en plastique ni papier…je ne me souviens plus de la marque mais je vous ferais un article dessus dès que j’en recevrai un nouveau!

2- Je composte

Nous avons au fond du jardin un composte et nous l’utilisons pour tout ce qui est déchet organique. Les épluchures de fruits et légumes y passent sans distinction. Au fur et à mesure du temps qui passe, le composte nous donnera une bonne terre bien riche que nous pourrons mettre dans notre jardin. Oui mais il faut avoir un bout de terrain me direz-vous! Pour un composte, oui! Pour un lombricomposteur, non! Nous avons déménagé il y a 3 ans et avant ça nous habitions une petite maison sans place pour un composte et je m’étais renseignée pour les lombricomposteurs : ils ne tiennent pas beaucoup de place, il n’y a pas d’odeur et ils vous fournissent gratuitement un engrais pour vos plantes! Je ne pourrais pas vous donner mon retour d’expérience à ce sujet puisque j’ai déménagé juste avant d’en acheter un!

3- J’oublie l’essuie-tout

C’est bien simple, il n’y a que Namoureux qui utilise l’essuie-tout dans la maison! Selon ce que je veux faire, je prend une vieille éponge pour essuyer une tâche de lait tombé par terre, un vieux chiffon pour faire briller mes chaussures ou pour nettoyer le tableau des enfants. Ah si, j’avoue que je prend quelques fois une feuille d’essuie-tout que je met au fond de mon petit bac à composte que j’ai dans la cuisine pour faciliter son vidage dans le grand composte du jardin. L’essuie-tout part dans le composte…pas dans la poubelle!

4- Je passe aux serviettes en tissu

En fait, je n’ai jamais quitté les serviettes en tissu mais j’ai découvert (oui, c’était une découverte pour moi!) que certaines familles n’utilisent pas de serviettes lavables dans le quotidien. A chaque repas, les serviettes en papier sont sorties…et mises à la poubelle en fin de repas. C’est tellement simple d’utiliser une serviette en tissu!

5- Le coton démaquillant

Je fais partie de celles qui se maquillent à l’occasion. Pour partir au boulot ou en soirée, un petit coup de mascara et d’ombre à paupière et le tour est joué. Et pour se démaquiller? J’utilise des petits carrés en coton. Ils sont tout doux, vite rentabilisés et si simple à utiliser! Là aussi il y en a pour tous les goûts sur internet!

6- Je cuisine

Avant, j’achetais ma pâte à tarte en magasin. Je me retrouvais avec un papier sur lequel était posée la pâte à tarte, un carton qui entourait celle-ci et le tout enveloppé dans un sachet plastique. Et puis il y a eu le confinement et une rupture de stock des pâtes à tarte. J’ai redécouvert grâce à ça le plaisir de faire ma propre pâte à tarte. C’est facile, rapide et si bon! Et zéro-déchet à la fin! Je fais également ma propre vinaigrette (la mayonnaise quand je suis hyper motivée!) et mes yaourts. Dites-moi si les recettes de tout ça vous intéressent! Sans oublier également d’apporter mes gamelles pour les jours où je vais bosser. Ça évite les papiers autour du sandwich ou ce genre de choses.

7- Ma brosse à dent est en bambou

Une brosse à dent est à changer tous les 3 mois. 4 brosses à dents jetées par an…et on se lave les dents combien d’années? Alors pour utiliser mon dentifrice solide, je sors ma brosse à dent en bambou et dans 3 mois, elle passera au composte!

8- Les sacs en papier

Maintenant, quand je vais faire mes courses, j’ai toujours avec moi des sacs en papier que j’utilise d’une fois sur l’autre. Fini les fruits et légumes que je mettais dans un sac plastique pour le jeter dès mon retour à la maison. Là, j’utilise des sacs en papiers. Il suffit de penser à les prendre avant de partir faire les courses!

9- Je demande des cadeaux zéro-déchet

Ou presque! Une place de spectacle, la réparation de quelques chose, des vêtements éthiques, un sac en plastique recyclé, etc. J’arrête de demander des livres (j’essaye…on est du genre fana de livres dans la famille, pas facile de ne pas craquer!), des CD ou DVD. Je pourrais vous faire un article à ce sujet si ça vous intéresse!

10- Je passe au produits ménagers fait maison

Je teste différentes recettes pour remplacer les produits ménager. Pas toujours facile de trouver une recette qui nous convienne, mais pour l’instant, je suis contente de ma recette pour laver le sol, faire une lessive et laver mes vitres! Là aussi, si ça vous intéresse, je pourrais vous en dire plus! Ce sont des recettes faciles, rapides et efficaces!

Voilà pour un petit tour d’horizon de ce que je fais pour diminuer ma poubelle.

Et vous? Avez-vous des astuces zéro-déchet?

*source : CNIID

Laisser un commentaire