L’héritière de Jacaranda – Tamara McKinley

L’héritière de Jacaranda – Tamara McKinley

J’avoue que je ne savais pas comment remplir le critère « un livre qui se passe en Australie » de mon défi lecture. Je ne connaissais pas d’auteur australien susceptible d’avoir situé son action dans son pays natal. J’ai donc demandé à mon ami google de m’aider et je suis tombée sur ce livre dont les critiques étaient plutôt bonnes et, comble de chance, il était disponible dans la bibliothèque de mon petit village!

Qui est Tamara McKinley?

Tamara McKinley est une auteure australienne née en Tasmanie qui écrit aussi bien des romans historique, que des romans sentimentaux ou encore des thrillers psychologiques. Elle publie sous différents pseudo : Tamara Lee et Ellie Dean.

Résumé du livre

À la mort de Jock Witney, tyran domestique à la tête du plus grand vignoble d’Australie – le Domaine de Jacaranda -, sa famille se rend compte que les affaires vont en réalité très mal. Quand un groupe français fait une offre de rachat des plus alléchante, les membres du clan s’entre-déchirent. Cornelia, la veuve de Jock, âgée de 90 ans, refuse catégoriquement de vendre.

Elle aimerait convaincre Sophie, sa petite-fille, la prunelle de ses yeux, que la propriété familiale peut être conservée.Dans ce but, Cornelia l’entraîne à l’autre bout de l’Australie, dans la vallée de Hunter, sur les traces de ses ancêtres. Elle profite de ce voyage pour lui narrer l’épopée familiale.

Du Sussex des années 1830 à l’Australie moderne, Tamara McKinley retrace la vie d’une famille de pionniers, marquée par de lourds secrets, des déchirures et une malédiction…

Sophie saura-t-elle la briser pour réconcilier les deux branches de la famille et sauver le domaine ?

Avis après lecture

Note : 3 sur 5.

Ce roman nous emmène dans l’arrière pays australien et c’est un dépaysement total que nous propose Tamara McKinley. J’ai aimé être transportée dans un milieu que je ne connais pas, découvrir les us et coutumes de cette région, l’histoire, le caractère des personnes qui y vivent difficilement. J’ai pourtant été un peu retenue par la quantité de personnages. Ils sont nombreux et n’appartiennent pas tous à la même époque. Il m’était parfois compliqué d’arriver à situer tel ou tel personnage et de retrouver les liens qu’il tisse avec les autres personnes présentes. Un arbre généalogique m’aurait sans aucun doute faciliter la lecture même s’il aurait probablement gâché quelques surprises que l’auteur nous réserve. Il s’agit néanmoins d’un roman qui m’a permis de passer un excellent moment en Australie!

Cet article a 1 commentaire

  1. Howdy very cool blog!! Guy .. Excellent .. Superb .. I will bookmark your site and take the feeds additionallyKI’m glad to seek out a lot of useful information here in the put up, we’d like work out more strategies on this regard, thank you for sharing. . . . . .

Laisser un commentaire