Etre autonome

Etre autonome

On me dit souvent que P’tit Loup est un petit garçon très autonome du haut de ses trois ans et demi. Je n’ai pas vraiment d’expérience, P’tit Loup est mon aîné et je ne sais pas trop ce qu’il est censé savoir faire ou non à son âge! Cependant, je constate effectivement à plusieurs moments qu’il se débrouille tout seul. Est-ce classique pour un bout de chou qui n’a pas encore 4 ans? Je ne sais pas et peu m’importe!

Ce qui me questionne c’est la façon dont les enfants acquièrent cette autonomie! Je ne pense pas qu’il existe une sorte de gène de l’autonomie par contre, je pense qu’il y a une façon de faire qui favorise ou non l’apprentissage de l’autonomie par l’enfant.

La douche

Un jour, P’tit Loup n’avait pas encore 3 ans et c’était l’heure de la douche. Je lui enlève sa couche, il escalade la baignoire sans difficulté et se retrouve dans le plus simple appareil prêt à se laver. Je lui dis que je vais jeter sa couche, que je reviens vite et qu’il peut commencer à se doucher tout seul. Ma maman était là et me dit qu’elle a été impressionnée par cette situation : P’tit Loup a effectivement ouvert le robinet, il a attendu que l’eau chaude arrive, testant à un intervalle régulier avec sa main la température de l’eau (nous avons un mitigeur, j’avoue que ça facilite la tache!), puis il a fait passer l’eau dans le pommeau de douche avant de commencer à se mouiller. Il n’avait pas encore 3 ans.

Mais pour arriver à cette autonomie, il a fallu qu’il s’entraîne de nombreuses fois! Dès tout petit, il manipulait le pommeau, il l’utilisait pour remplir ses bols d’eau ou pour se laver. Il s’amusait à faire passer l’eau dans le pommeau avant de la refaire basculer sur le robinet et ce, cent fois par douche. Et d’ailleurs P’tit Tigre est en train de reprendre le flambeau et c’est maintenant lui qui s’entraîne à manipuler le pommeau de douche du haut de ses 15 mois.

Bien sûr P’tit Loup a mis de l’eau à l’extérieur de la baignoire! Bien évidemment! Mais il apprenait à ce servir du pommeau de douche, il prenait confiance en lui et il apprenait ensuite à essuyer l’eau qui était par terre!

Si j’avais voulu préserver ma tranquillité, j’aurais pu lui interdire de jouer avec le pommeau. Mais d’une part je ne suis pas sûre que j’aurais été beaucoup plus tranquille puisqu’il y aurait eu crise à chaque fois que je l’aurais empêché de découvrir cet outil. D’autre part, il n’aurait probablement pas su manipuler le pommeau de douche si jeune.

Le verre d’eau

P’tit Loup a appris à attraper son verre en montant sur une chaise ou sur son escabeau sécurisé. Nous l’avons laissé libre de ses mouvements. Il voulait monter sur une chaise? C’était ok! On était à côté de lui pour assurer sa sécurité et rapidement il a su faire tout seul! Il monte sur son toboggan à l’endroit, à l’envers, escalade tous les rochers qu’il trouve…sa motricité s’en trouve renforcée! Bien sûr il y a eu des chutes! Mais nous étions là pour le consoler, l’aider à se relever et continuer son chemin d’apprentissage (tout en lui évitant quand même les gros bobos! Je touche du bois mais pour l’instant il n’a eu que quelques égratignures et quelques bosses!) Il a ensuite appris à remplir le verre au robinet. Pendant un moment, il buvait son verre sur la chaise sur laquelle il était et puis petit à petit il a appris à descendre de son perchoir avec son verre plein (le poser sur le rebord du plan de travail, descendre et le reprendre) pour l’emmener à table. Et maintenant il s’entraîne à se servir un verre d’eau avec un pot-à-eau. Bien sûr, il y a eu des dégâts! Je ne compte plus le nombre de verres renversés ou les litres d’eau atterrit en dehors des verres. Et alors? Il apprend! Il apprend à se servir un verre d’eau, et il apprend à nettoyer ses « bêtises » (mais peut-on appeler ça des bêtises?) lorsque ça ne se passe pas comme il faut!

Est-il important qu’il soit autonome?

Qu’il sache se doucher et se verser un verre d’eau à 2 ans, 4 ans ou 6 ans…peu importe finalement! Mais si on est face à un enfant qu’on qualifiera de « dépendant », « peu autonome », etc. avant de se plaindre de ce comportement, il faudra peut-être se demander si on lui a laissé l’opportunité d’apprendre et de tester! D’autant plus que le laisser apprendre à faire, nous permet également de lui apprendre à réparer les petites bêtises qu’il pourrait faire lors de son apprentissage! Et je peux vous assurer qu’il y a bien des fois où P’tit Loup s’énerve parce que nous ne le laissons pas nettoyer ce qu’il a renversé (parce qu’on est pressé ou pour une autre raison, nous préférons sur le moment faire nous-même…mais c’est parfois aller au devant d’une belle crise!) Il est aussi fier d’essuyer l’eau qui est tombée en dehors de la baignoire que de se doucher lui-même!

Cet article a 1 commentaire

  1. Latmospherique

    C’est vrai qu’il faut encourager l’autonomie et voir si l’enfant est réactif.
    Quand on vivait avec mes parents, c’était compliqué l’autonomie car on ne le laissait jamais vraiment expérimenter. Nous n’avions pas les mêmes méthodes éducatives.
    On faisait beaucoup pour lui et pour éviter les crises, on se pliait souvent aux exigences de Monsieur!
    Les choses ont changé, heureusement

Laisser un commentaire