Do you speak english?

Do you speak english?

Oh! La barbe l’anglais! Anglais par-ci, anglais par-là! Jusqu’à mon futur patron qui m’a posé LA question embarrassante : et votre niveau d’anglais, quel est-il? J’avais envie de lui répondre « celui d’une vache espagnol »…mais j’avais peur de mettre encore plus en péril ma candidature à ce poste de rêve! Mais pourquoi je n’ai pas écouté mes prof d’anglais qui me disaient que la langue de Shakespeare était si importante? Et surtout, comment pourrais-je éviter à mon enfant d’être une quiche en anglais sans ressembler à ma vieille prof toute ridée : « travaille ta leçon d’anglais, tu me remercieras plus tard! » me disait-elle de sa voix chevrotante!

Pourquoi apprendre une langue étrangère?

Je pense que tout le monde est d’accord sur le fait que connaître une langue étrangère en plus de sa langue maternelle est bénéfique. Non seulement, c’est recherché sur le marché de l’emploi, mais en plus, ça fait faire une petite gymnastique à notre cerveau qui est comme un athlète : il a besoin de s’entraîner régulièrement s’il veut conserver sa place sur le podium. De plus, connaître une langue étrangère, c’est s’intéresser à une culture différente de la nôtre, une histoire plus ou moins éloignée de celle de notre pays d’origine. On devient alors plus ouvert d’esprit.

Ok. C’est super important de pratiquer une langue étrangère, mais pourquoi s’y prendre le plus tôt possible? Parce qu’il est prouvé par de nombreuses études qu’un apprentissage précoce d’une langue étrangère, quelle qu’elle soit, est préférable. En effet, l’enfant apprendra cette langue étrangère comme il apprend sa langue maternelle : oubliez les pages de grammaires, les listes de mots à apprendre par cœur ou encore les longues séances de compréhension de texte. Un bambin apprendra en étant immergé, en chantant, en regardant une vidéo, en écoutant une comptine ou que sais-je encore. Bien loin de mes cours de collège…mais j’avais toujours la fâcheuse impression d’être une mère indigne dès que j’imaginais montrer à P’tit Loup, 3 ans à l’époque, un dessin animé en anglais. Et puis un jour, j’ai décidé de faire quelques recherches et de dépasser mes a priori : que dirait mon P’tit Loup si je le mettais devant un dessin animé en anglais?

Bon, il faut savoir que je ne suis pas fan des écrans. Ils ne sont pas bannis, mais ils sont utilisés avec parcimonie, je ne souhaitais donc pas un dessin animé « classique » d’une heure ou une heure trente. Je voulais quelque chose de plus court, qui ne soit pas niais (certains dessins animés pour enfants me sortent par les yeux tellement ils sont bêtes!) et qui correspondent à ce que P’tit Loup aime. Je suis donc allée me balader sur un célèbre site de vidéos gratuites à la recherche d’une perle rare qui correspondrait à tous mes critères. Je n’avais rien trouvé de concluant. Et un jour, alors que P’tit Loup me demande une vidéo, je retourne sur le même site, mes dernières recherches s’affichant. Il m’indique la vidéo qu’il veut regarder et je constate que c’est une vidéo qui est ressortie lors de ma recherche de vidéos en anglais. Je lui précise qu’il s’agit d’une vidéo en anglais : il s’en fiche, il voit bien qu’il y a un loup et 3 petits cochons sur cette vidéo, ces critères lui suffisent pour faire son choix! Je lui lance donc ce petit dessin animé après avoir vérifié sa durée (6-7 minutes) et je reste proche de lui, m’attendant à ce qu’il m’appelle d’une minute à l’autre pour me demander quelque chose d’autre, râlant que ce n’est pas en français…mais non! C’est ce jour-là que j’ai compris que regarder des dessins animés en anglais lui convenait parfaitement et qu’il fallait que j’arrête de culpabiliser! Depuis, j’ai trouvé deux types de vidéos fort sympathiques que je vous présente maintenant.

Little bear, un petit ourson fort sympathique

Les premières vidéos sur lesquelles j’ai pas mal accrochées (et P’tit Loup aussi!) c’est des mini dessins animés (7-8 minutes par épisodes, souvent 3 épisodes dans une vidéo) dont le héros est un ourson tout mignon. Cette série d’animation canadienne est intitulée Little Bear. Le petit ours a des copains/copines : un chat, une oie, une poule et une chouette et ensembles, ils découvrent de nouvelles choses, se font de nouveaux amis ou encore inventent des jeux. Les dessins sont super beaux et les histoires mignonnes et simples sans rentrer dans la niaiserie. Le fait que ce soit de courtes vidéos est également pour moi un indéniable avantage. P’tit Loup a particulièrement aimé les épisodes où la neige est présente (il attend avec impatience qu’elle tombe pour aller découvrir le ski!)

Blippi, pour les petits curieux

Pour ces vidéos, c’est un véritable coup de cœur! Il s’agit d’un monsieur prénommé Blippi qui fait découvrir un thème aux enfants. Certaines vidéos sont longues (plus d’une heure) mais des extraits sont disponibles et tout à fait suffisant (je n’ai d’ailleurs jamais regardé une vidéo en entier). Ce n’est pas un dessin animé mais une vidéo faite dans la « vraie » vie. A la maison c’est la vidéo sur les pompiers qui a la côte : découverte d’une caserne de pompiers, de l’intérieur d’un véhicule (véhicule américain par contre, en toute logique!), extinction d’un feu…Depuis quelques jours la vidéo sur les bulldozer et celle sur les tracteurs ont été regardées avec autant d’intérêt (12 minutes, plus courte que celle des pompiers qui dure environ 25 minutes). P’tit Loup a déjà repéré celle où on parle de train et celle de la pelleteuse. Vous comprenez que je suis en pleine période « engins » avec mon P’tit Loup, mais il y a beaucoup de sujets différents : le système solaire, le zoo, la nourriture saine, les émotions, Halloween…et j’en passe! Blippi ne prend pas les enfants pour des imbéciles et donne du vocabulaire précis (en plaçant de temps en temps des nombres et des couleurs pour aider les enfants à intégrer ces notions). Néanmoins, on est loin du documentaire barbant puisqu’on a de la bonne musique, des chants, des danses (Blippi…faut que tu me dises où t’as appris à danser comme ça!) En plus, il y a une boutique avec des tas d’objets dérivés de ces vidéos pour faire durer un peu le plaisir des enfants! Je n’ai encore rien acheté mais je garde l’idée en tête! Bref, gros coup de cœur et je vous recommande d’aller y faire un tour!

Arrêtons de culpabiliser

Franchement, j’avais l’idée de montrer des vidéos en anglais à mon P’tit Loup mais je n’osais pas faire le pas. Je ne me voyais pas dans le rôle de la maman qui impose de l’anglais pour faire de son enfant un premier de la classe. Mais c’est bien P’tit Loup qui m’a demandé en premier à voir un dessin animé en anglais (bien que ce ne soit pas la langue étrangère qui l’ait attirée mais le sujet!) et c’est encore P’tit Loup qui m’a réclamé, re-réclamé, re-re-réclamé, etc. cette même vidéo, puis d’autres vidéos également en anglais.

Bon, je vous le dis tout de suite, P’tit Loup n’est pas devenu bilingue et je ne sais pas ce qu’il retient de cette langue lorsqu’il voit des vidéos. Mais je sais qu’il s’habitue à l’anglais et que, quand il sera prêt il dira ses premiers mots dans la langue de Shakespeare!

Et vous? Que faites-vous pour booster l’apprentissage d’une langue étrangère?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.