Mon expérience des couches lavables

Mon expérience des couches lavables

Lorsque j’ai découvert que j’étais enceinte, très vite, je me suis posée la question des couches. Un enfant utilise, en moyenne 6 000 couches avant de devenir propre, soit environ 1 tonne de déchets qui sera dégradée en 200 à 500 ans d’après le site ConsoGlobe…ça fait froid dans le dos, non? Alors certes, se lancer dans l’utilisation des couches lavables n’est pas une pause au quotidien, puisque ça demande un peu d’énergie et d’organisation pour ne pas se laisser débordée! Mais c’est une réelle pause dans notre vie de surconsommation.

Alors j’ai décidé de m’y mettre. Le choix n’a pas été facile. Il y a énormément de couches lavables différentes et je n’avais pas les moyens (ni la patience!) de prendre un échantillon chez chacune des marques et de tester. J’en ai testé une, elle fut gagnante et c’est d’elle dont je vais vous parler : les couches BAMBINO MIO.

Bambino Mio (FR)

Comment ça fonctionne?

C’est simple comme bonjour! Deux types de couches sont proposés : la couche-tout-en-un et la couche-tout-en-deux. Je ne vous parlerez que de cette dernière puisque c’est celle que j’ai testée!

Vous avez donc d’un côté la partie imperméable (ou culotte de protection) et de l’autre côté un insert. Il suffit de plier l’insert, de le mettre dans la culotte de protection et hop! Le tour est joué! Si vous souhaitez vous faciliter la vie, vous pouvez également mettre sur l’insert un voile (100% biodégradable) pour récupérer les selles. Quand vous changez bébé, vous enlevez le voile (qui part à la poubelle) et vous mettez le reste dans une corbeille/bassine de préférence fermée pour éviter les odeurs (personnellement, j’ai pris une poubelle. Elle est dédiée à recevoir les couches lavables en attendant que je les nettoie). S’il y a juste du pipi, il m’arrive également de seulement changer l’insert et de garder la même culotte de protection. Vous mettez ensuite les inserts et les culottes de protection à la machine, cycle « classique ». Je n’ai jamais fait de pré-trempage et tout se passe très bien!

Avec 8-9 culottes de protection et une vingtaine d’inserts, je suis tranquille pour faire mes lessives.

Ce que j’aime

Cette marque a un énorme point fort de mon point de vue : les dessins sur les couches sont juste trop beaux! J’adore! Il n’y a pas d’autres mots.

A part ça, j’aime la présence de scratchs pour fermer les couches. On est sûr de pouvoir ajuster au plus près de bébé, ce qui n’est pas forcément le cas avec les couches qui se ferment par des boutons/pressions.

J’aime également leur Mioboost. Ce produit n’existait pas lors de la naissance de mon aîné et c’est vrai que j’ai été rebutée par la grosseur de la couche sur mon nouveau-né. Pour mon second fils, j’ai remplacé l’insert par un mioboost et la couche était du coup beaucoup plus fine pour bébé et donc plus agréable (je suppose!) J’ai un petit gabarit, donc le mioboost m’a suffit les premiers mois, avant de passer aux inserts classiques.

Lors de mes premières utilisations, j’étais déconcertée par les fuites à répétition. J’ai pris contact avec Bambino Mio qui m’a répondu rapidement et m’a donné des conseils pour utiliser au mieux leur produit : il faut savoir qu’il faut plier l’insert d’une certaine manière pour les filles et d’une autre manière pour les garçons!

Ce que j’aime moins

Le prix…il faut reconnaître que c’est un investissement. On le rentabilise plus ou moins rapidement selon notre fréquence d’utilisation des couches lavables. Oui, car par chez nous, ce n’est pas du 100% lavable : Namoureux refuse de les utiliser (mais c’est moi qui change 9 fois sur 10 notre loustic!) et la nuit, je préfère lui mettre une couche jetable. Ce qui nous amène à un autre point négatif : ces couches sont moins absorbantes que les couches jetables. En journée, je les change toutes les 3-4h (ce que je trouve raisonnable!) mais je ne tiens pas à me réveiller toutes les 3-4h durant la nuit. Donc là, je lui met une couche jetable qui tient 12h.

Il faut savoir aussi qu’ils communiquent beaucoup sur la durée de vie des produits. Certes, ils durent plus longtemps que le jetable. Mais il a fallu que je rachète des couches à mon aîné qui a tardé à être propre parce que le revêtement imperméable s’abîmait et donc laissait passer l’humidité. Les inserts s’usent également. D’abord, il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils restent blancs (mais quand on connaît l’utilisation, on se doute que des tâches peuvent subsister) et ensuite, les bords commencent à montrer des signes de faiblesses. ça ne m’empêche pas de les utiliser, ils gardent leur efficacité, mais les bords sont effilochés!

Ce que je retiens

Si vous voulez vous lancer dans l’utilisation des couches lavables, je vous recommande fortement les couches Bambino Mio!

Et vous? Avez-vous déjà testé des couches lavables?

Cet article n’est pas sponsorisé.

Cet article a 3 commentaires

Laisser un commentaire